Bannière Réseau international d'écoles doctorales en sociologie/sciences sociales
Rechercher

Bienvenue sur le site du RéDoc

Bienvenue sur le site du RéDoc, réseau international d’Ecoles doctorales en sociologie/sciences sociales, créé par l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), avec l’appui de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). Pour en savoir plus, cliquez ici.

Appels à contributions – Revue Terrains & travaux

Publié le lundi 22 juin 2015 à 17 h 19 min par Amélie Groleau.

Dates limites : 1er octobre 2015 et 12 février 2016.

Deux appels à contributions sont actuellement en cours à la revue « Terrains & travaux ».

1) Mesurer pour prévenir  ? (date limite : 1er octobre 2015).

Argumentaire

Les années récentes ont vu émerger et se déployer une variété de dispositifs sociotechniques permettant la production, la circulation et l’usage de données numériques à des fins de mesure et de quantification. Toute une infrastructure matérielle et informationnelle s’est ainsi mise en place, constituée de sondes, de capteurs, de documents et de technologies informatiques connectées, équipant individus et organisations dans la conduite d’opérations aussi variées que le suivi de paramètres environnementaux et sanitaires (qualité de l’air, de l’eau, des environnements de travail, quantification des états physiques et mentaux des personnes, etc.) ou l’analyse de comportements d’usage et de consommation (électricité, pesticides et autres substances chimiques, mobilité des individus, etc.) Qu’elles émanent d’initiatives individuelles, de mobilisations collectives ou s’inscrivent dans des projets institutionnels plus routinisés, ces activités constituent presque toujours une forme de production de connaissance orientée par des visées en matière de gestion des risques, de sécurité et de bien-être, voire de justice. Elles accompagnent et interrogent de ce fait les grandes évolutions institutionnelles, réglementaires ou juridiques en matière de prévention, modifiant notamment la prise en compte des questions de santé et d’environnement, impactant ainsi plus largement les systèmes de production contemporains. Ce dossier de terrains & travaux a pour ambition de rassembler un ensemble de contributions explorant ces enjeux avec des entrées empiriques et théoriques variées. Il invite, à partir d’une thématisation étendue de la notion de prévention, à restituer les multiples dimensions des transformations à l’œuvre et leur articulation avec d’autres espaces, temporalités et pratiques de la vie sociale. En quoi ces dispositifs et ces pratiques de mesure et de quantification reconfigurent-ils ce que prévenir veut dire ? Dans quelle mesure réinterrogent-ils les catégories et les frontières établies (entre professionnel et personnel, entre public et privé, entre contrainte et émancipation, etc.) à travers lesquelles ces phénomènes sont habituellement appréhendés ? Quelles épreuves, quelles tensions se manifestent quand il est question de mesurer pour prévenir ?

Pour plus de détails, consulter l’appel.

2) La fabrique des discriminations (12 février 2016)

Depuis une quinzaine d’années, en partie sous l’impulsion des politiques publiques, les travaux de sciences sociales sur les discriminations se sont multipliés. La sociologie comme l’économie, la psychologie sociale ou l’histoire se sont saisies de cet objet, dans le but premier de « l’objectiver » et de lever tout doute sur l’existence des phénomènes discriminatoires. Au-delà de cet objectif de « dévoilement » d’une réalité souvent occultée, les travaux sur les discriminations ont également visé à comprendre leurs mécanismes et leurs logiques. Le rôle des stéréotypes ou des inférences statistiques subjectives, le poids des institutions ou l’existence de « systèmes discriminatoires » ont été analysés pour redonner de l’épaisseur et du « sens » à l’inégalité de traitement localisée ou structurelle au détriment de certains groupes sociaux.

Malgré la multiplication de ces travaux, beaucoup reste encore à faire pour ouvrir la « boîte noire » des discriminations. Ce numéro de terrains & travaux se propose donc d’accueillir des contributions explorant cette « fabrique » des discriminations dans les différents domaines de la vie sociale (travail, éducation, logement, santé, etc.) et en lien avec différents « stigmates » distinctifs — qu’ils relèvent ou non d’identités naturalisées — ou critères visés par la loi (par exemple l’origine, le sexe, la religion, l’état de santé, le lieu de résidence, l’orientation ou l’identité sexuelle, l’activité syndicale, l’opinion politique, etc.). Il encourage la publication d’articles étayés empiriquement portant sur les processus discriminatoires et attentifs à la dimension toujours localisée des traitements différenciés en tant que produits des interactions sociales, tout en ayant pour ambition de les resituer dans les espaces organisationnels ou institutionnels plus larges qui les rendent possibles ou au contraire qui cherchent à les combattre.

Pour le plus de détails, consulter l’appel à contributions.

Les commentaires sont fermés.


9e Université d’été du RéDoc à Ottawa, juin 2018

La prochaine Université d’été (9e) aura lieu au Canada à l'université d'Ottawa du 18 au 22 juin 2018 sur le thème « De l’observation à la production de connaissances : les médiations dans la recherche en sciences sociales », sous la responsabilité de Nathalie Mondain (Université d'Ottawa). Le texte d'orientation est disponible ici.