Bannière Réseau international d'écoles doctorales en sociologie/sciences sociales
Rechercher

Bienvenue sur le site du RéDoc

Bienvenue sur le site du RéDoc, réseau international d’Ecoles doctorales en sociologie/sciences sociales, créé par l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), avec l’appui de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Le RéDoc en chiffres c’est :

9 Universités d’été avec

475 chercheur.e.s juniors et

117 chercheurs seniors de

22 pays différents !

Appel à candidatures – Bourse doctorale spéciale Algérie- À partir de janvier 2019

Publié le mardi 28 août 2018 à 15 h 00 min par Pauline Neveu.

Ville de Tunis en Tunisie

Appel à candidatures : bourse doctorale d’une année – Spéciale Algérie

En résidence à Tunis, à partir du 1er janvier 2019
Montant de la bourse 915 euros/moi

Date limite de dépôt des candidatures : 30 octobre 2018

 

L’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) et le Service de la Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France en Algérie lancent un appel à candidatures pour une allocation doctorale d’une année non renouvelable dans le domaine des sciences humaines et sociales.

L’IRMC est un institut de recherche français à l’étranger (IFRE) en sciences humaine et sociales qui a été créé en 1992. Il est placé sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dont il constitue un Unité de Service et de Recherche (USR 3077)

Ses travaux portent sur l’Algérie, la Tunisie et la Libye, avec des approches comparatives sur le Maroc et la Mauritanie à l’époque contemporaine (XIXe-XXIe siècle)

Les disciplines privilégiées sont : l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, les sciences politiques, juridiques et économiques, voire les sciences sociales appliquées à la littérature, la philosophie et la psychologie.

Le boursier aura l’obligation de résidence à Tunis durant toute la durée de la bourse. Il sera accueilli à l’IRMC où il doit participer aux activités scientifiques en lien avec les chercheurs et doctorants, et avec les partenaires de l’institut.

Il sera demandé au boursier de remettre à l’IRMC un rapport sur les résultats de sa recherche menée sur l’Algérie, dans le mois qui suivra le terme de la bourse.

Durée de la bourse : 12 mois.

 

Critères d’éligibilité 

  • Le sujet de recherche doit être impérativement sur l’Algérie.
  • Etre inscrit(e) pour l’année universitaire 2017-2018 en 1ère ou 2e année de thèse,
    DANS UNE UNIVERSITÉ FRANÇAISE dans une formation doctorale de sciences
    humaines et sociales.
  • Maîtrise de la langue française exigée. La maîtrise de la langue arabe serait très
    appréciée.

 

Pièces à fournir obligatoirement

  1. Un CV détaillé ;
  2. La photocopie des diplômes ;
  3. L’inscription universitaire en 2017-2018 ;
  4. Un texte de problématique de la thèse (éléments théoriques, méthodologie, calendrier
    de travail, bibliographie succincte, 5 pages) ;
  5. Une lettre de motivation (1 page) précisant la nécessité d’un séjour durable au
    Maghreb (terrain et archives) ;
  6. Une lettre de soutien circonstanciée du directeur de thèse.

 

Informations complémentaires

Les dossiers doivent être rédigés en français.
La sélection se fera sur examen de dossier par une commission scientifique.
Les résultats seront communiqués au plus tard le 15 novembre 2018.

Date limite de dépôt des candidatures : 30 octobre 2018

 

A envoyer à l’adresse suivante

Courriel : direction@irmcmaghreb.org

Pdf de l’appel à candidature

Catégories: Annonces
RSS des commentaires
Trackback fermé

Les commentaires sont fermés.


Suivez-nous sur Facebook !

9e Université d’été du RéDoc à Ottawa, juin 2018

01

La dernière Université d’été du RéDoc a eu lieu au Canada à l'université d'Ottawa du 18 au 22 juin 2018 sur le thème :

« De l’observation à la production de connaissances : les médiations dans la recherche en sciences sociales», sous la responsabilité de Nathalie Mondain.

Le rapport de cette université :
disponible ici !